Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Projets : les décisions sont prises pour 2021…

Projets : les décisions sont prises pour 2021…

mardi 30 mars 2021, par Anne Doussin , Gérard Le Cardinal

Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans un précédent article en février , nous avions succinctement présentés les projets soutenus par la 4 acg.
Cette année encore, la pandémie a obligé la 4acg à différer son assemblée générale. Afin que les associations puissent continuer à fonctionner, c’est le conseil d’administration qui a voté les projets à soutenir, pour treize associations algériennes présentant quatorze projets, quatre associations en Palestine et deux au Maroc.
Voici donc des informations plus complètes sur ces associations et leurs projets pour 2021.

EN ALGÉRIE

  • Association AFAC – CIARA - 1
    Le projet consiste au financement complet de l’élaboration et la validation d’un programme de formation renforçant l’autonomie de 12 femmes dans la sphère de leurs activités domestiques sur 2 modules :
    Module 1 : Donner les connaissances pratiques pour une utilisation judicieuse (économique) de l’eau, de l’électricité, du gaz et pour des interventions courantes de dépannages (efficacité et sécurité) sur les équipements, notamment électroménagers, de la maison.
    Module 2 : les 1res mises en œuvre du premier module donneront l’occasion de recenser et d’évaluer les besoins des stagiaires dans les domaines où la Maison du Développement devra acquérir ou s’adjoindre des compétences dont elle ne dispose pas aujourd’hui : économie domestique/gestion du budget familial, diététique, repères pour de bonnes attitudes éducatives, notamment dans le domaine sanitaire…
  • AFAC – CIARA - 2
    Ce deuxième projet a pour but d’équiper le puits existant à la Maison du Développement, d’une pompe solaire (et de ses compléments en aval et en amont) pour l’irrigation du jardin. Ceci dans le but de promouvoir une démarche agroécologique sobre et autonome dans laquelle la gestion de l’eau est prise en compte et optimisée avec toutes les contraintes qui en découlent.
    Par ailleurs et pour le public des stagiaires en Solaire Photovoltaïque, cette installation constituera une illustration et un support réalistes pour des travaux pratiques de dimensionnements et de maintenance, en appui aux formations déjà dispensées.
  • AFWB
    En 2018 et 2019 notre aide à cette association a permis la mise en place d’une filière de figui-culture. Le projet présenté cette année est axé sur l’amélioration de la qualité en faisant appel à deux pratiques, la caprification et le séchage sous abri qui avaient été délaissées. Un groupe de connaisseurs sera constitué pour définir les variétés de caprifiques les plus efficaces et d’encadrer les familles paysannes sur les bonnes méthodes.
  • APIEDDS (Association Pour des Initiatives Environnementales et Développement Durable et Solidaire)
    Le projet est intitulé « Contribution à l’étude ethnobotanique des Plantes Médicinales dans la région de Larbaa-Nath-Irathen »,il devrait permettre une meilleure connaissance de la médecine traditionnelle et préserver ce patrimoine ancestral en menant des enquêtes ethnobotaniques auprès de la population locale.
  • Association « Les petits débrouillards » - TiziOuzou
    Cette association créée en 2002 à Tizi Ouzou a pour but d’inciter les enfants et les jeunes à la réflexion sur la recherche scientifique de manière ludique. L’association participera à l’expo-des sciences et technologies amusantes qui se déroulera du 25 au 30 juin 2021 à la maison de la culture Mouloud Mammeri à Tizi Ouzou. Le financement permettra l’achat des jeux et des matériels mis à disposition du public et les récompenses offertes aux enfants qui participent afin de les encourager dans la voie scientifique si cela devient une passion.
    Des Petits Débrouillards très attentifs
  • Association Tazmert
    Cette association, fondée en 2019, est située à Bejaïa (est d’Alger, en Petite Kabylie). Elle vient en aide aux personnes qui ont besoin d’un soutien sur le plan médical en mettant à leur disposition, à titre gracieux, les savoir- faire et les moyens matériels dont elle dispose. Elle est engagée auprès des personnes à mobilité réduite, aux séniors et récemment auprès des malades du Covid-19.
  • Au nom de la mémoire
    Le but de cette association est de promouvoir la fraternité et la connaissance des histoires partagées notamment franco-algérienne. Celui-ci prendra la forme d’un documentaire qui proposera une double lecture sur les tentatives de traversée de la Méditerranée au travers les motivations des sauveteurs des bateaux affrétés par les ONG et celles des rescapés de ces traversées.
  • Centre El Amel à Mascara
    Ce centre que nous aidons depuis 2 ans développe des activités multiples et s’adresse à des publics très divers. Les deux axes principaux sont :
    - Enseignement et formation avec une bibliothèque, des conférences plusieurs cours de français, d’anglais et d’informatique. Ces cours s’adressent en particulier à des enfants pauvres, des enfants autistes, des femmes.
    - Un dispensaire prodiguant des soins et des aides sociales pour les familles en grande précarité.
    El Amel : le cours de Soroban enthousiasme
  • Madinati pour la jeunesse et l’enfance
    Cette année le projet de l’association est partagé en 2 volets :
    - Donner une suite au projet « La femme innovante » qui permettra d’accompagner deux bénéficiaires et de les aider à créer leur micro-entreprise leur permettant d’améliorer leurs revenus.
    - Créer des activités génératrices de revenus dans quatre domaines différent (coiffure, coutures, gâteaux traditionnel et pâtisseries et pain traditionnel) au profil de 23 femmes chefs de familles en difficultés au niveau de notre commune, ces femmes vivent seules avec leurs enfants, elles sont divorcées, veuves, mères célibataires ou ayant un mari handicapé.
  • NECFA
    Le projet dont le but est de développer des échanges cultures franco-algériens comporte trois phases :
    - une mission de rencontres, à Alger et Timimoun, avec des candidat(e)s, des partenaires locaux et des stagiaires des précédentes formations.
    - la formation proprement dite, à la Maison diocésaine du développement, à Bouzarah.
    - une mission d’évaluation dans le Grand sud, Djanet ou Tamanrasset, avec des stagiaires et des participants aux précédentes sessions.
  • SOS Bab el Oued
    Nous soutenons cette association depuis 2012, elle fait un travail remarquable auprès des jeunes.
    Le projet consiste à la réalisation de nouvelles, de livres avec des illustrations et de 2 fresques sur le thème de vivre ensemble. La combinaison du texte et de l’illustration attire l’attention du lecteur d’une manière différente du texte écrit simple et clair. Des ateliers d’écriture et de dessin seront mis en place encadrer par des formateurs professionnels, avec la participation des enfants, des jeunes de l’association, les jeunes migrants subsahariens et des parents.
    Les bénéficiaires seront 20 enfants jeunes et 10 jeunes de l’association victime de l’exclusion, avides de loisirs et de moyens qui permettent d’exprimer leur malaise social, ainsi que 10 jeunes migrants subsahariens que nous avons rencontré lors de projet en partenariat avec la Caritas Algérie.
  • TOUIZA SOLIDARITÉ
    Nous soutenons cette association depuis 2009 et nous l’avons accompagnée sur plusieurs projets en particulier sur le projet « Taksebt ». Cette année la demande concerne le projet « VALPAM » : Valorisation des plantes à parfum, aromatiques et mellifères - Création d’une coopérative de femmes à Tizi-Ouzou en Kabylie centrale (Algérie), est un projet innovant. C’est un projet de développement socio-économique local au profit d’un groupe de femmes, responsables de familles en situation de grande précarité. Le projet permettra d’aider ces familles à sortir du cercle vicieux de la pauvreté par le développement d’une activité économique rentable : la valorisation des plantes à parfum, aromatiques et mellifères, très abondantes dans cette région de montagnes proches de grands centres urbains (Alger, Boumerdès).
  • Un livre une vie
    Nous soutenons cette association depuis 2010. Son objectif est de contrecarrer, en Algérie, la carence du pouvoir en matière de politique culturelle et éducative et de résister à l’effet néfaste de l’embrigadement idéologique religieux qui a dévasté l’Algérie.
    L’association achemine des livres, participe à la création de bibliothèques, participe à l’organisation et l’animation de salons du livre. Elle aide modestement la filière du livre, en particulier les éditeurs durement éprouvés en 2020.
  • Free thinkers
    Ce projet nous a été présenté par l’association « Un livre une vie » pour aider des jeunes de la région de Sétif à faire vivre une librairie dans un contexte difficile et parfois hostile.

2 – PALESTINE

  • Al Kamandjati
    Nous soutenons cette association depuis plusieurs années et au vu de son rapport 2020 on se rend compte qu’elle fourmille d’activités. Cette année l’association nous demande de participer au développement des cours de musique mis en place dans le centre des femmes depuis 2006 et dans les 2 écoles de l’UNRWA du camp de Qalandiah depuis 2010. Avec cette année une contrainte très forte : les fluctuations de la situation sanitaire qui continuent d’affecter l’implémentation de son travail. Des efforts doivent être faits afin de continuer à trouver des alternatives afin de limiter au maximum le nombre d’élèves « décrocheurs », ce qui ne sera pas tâche facile.
    Les musiciens d’Al Kalmandjati
  • Association Aman-Hebron
    Le projet de l’association – mise en place décembre 2019, prises de contacts, premières réunions avec les partenaires, etc - est d’aller vers celles et ceux qui ne peuvent venir à Hébron soit par manque de moyens financiers (cherté des transports) soit par ce que trop éloigné de Aman, et qu’il n’y a même pas de transports collectifs réguliers bon marchés dans les endroits où ils / elles vivent : villages autour de Yatta et Susya, au sud de la ville en particulier, groupements de paysans pauvres ou bédouins semi- sédentarisés, en butte aux attaques continuelles de l’armée et des colons qui veulent les chasser de leurs terres (lire le témoignage très intéressant de volontaires catholiques ou de l’International Solidarity Movment sur internet).
  • ATL Jenine (Association des amis du théâtre de la liberté de Jenine)
    Le projet consiste à soutenir financièrement la réalisation de la Maison des Enfants issue du Freedom Theatre de Jénine, qui devait s’engager en 2020 mais a été retardée du fait de la pandémie de Covid-19.
    Ce projet de Maison des Enfants répond à des besoins évidents : proposer aux enfants de Jénine des activités encourageant leur liberté et leur inventivité. Des passerelles en direction du Freedom Theatre pourront être envisagées. Ces deux structures seront liées mais distinctes.
    De jeunes acteurs du Théâtre de La Liberté de Jénine
  • Medina
    Nous soutenons cette association depuis 2010. Le projet présenté cette année participera à l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement au niveau des écoles. Les stations concernées se situent au sein de quatre écoles situées dans la municipalité d’Est Khan Younes. Ces travaux consisteront principalement à changer les filtres et rénover les matériaux afin d’améliorer la qualité de l’eau produite et protéger la santé de plus de 2579 élèves qui fréquentent ces écoles.

3 - AU MAROC

  • Association Sportive Zgounou
    C’est la première demande de cette association pour son projet « Pépinière de football féminin à Tazarine » qui a pour objet de développer et promouvoir la pratique féminine du football notamment dans la zone rurale marocaine, mais aussi de valoriser le football féminin dans les médias et de favoriser l’accès des femmes au football.
  • LEILA et NAWELLE
    La demande consiste à poursuivre le projet intitulé « DES RÈGLES EN COULEUR » qui s’attaque au sujet tabou de la santé menstruelle en développant l’accès à des protection hygiéniques de qualité permettant aux femmes de rester actives pendant la période des règles et aux jeunes filles de continuer à aller à l’école.
    Association Leila et Nawelle

Nous souhaitons à toutes ces associations de pouvoir réaliser leurs projets en 2021.

Messages

  • L’Association Sportive Zgounou (ASZ) est très heureuse pour le soutien accordé à son projet et le projet de l’association Leila et Nawelle par l’Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre (4ACG).
    Ces deux projets seront exécutés à Tazarine au Sud-est Marocain au monde rural.
    Je profite cette belle occasion à remercier l’association 4ACG pour le soutien continu des projets proposés par des structures qui travaillent au sud-est Marocain dans le cadre de la solidarité mondiale entre les associations de deux rives de la méditerranée.

    Khalloufi Mohamed
    Secrétaire Général de l’Association Sportive Zgounou
    chef comité « Communication, projets et renforcement des capacités ».

  • Encore une fois merci pour votre soutien aux actions que notre association Leila et Nawelle accompagne dans le Sud-Est du Maroc.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.